L’électromobilité active le secteur minier pour le lithium au Québec

Alors que le Québec veut devenir une plaque tournante de l’électromobilité, les richesses du sous-sol québécois sont en voie de développement à vitesse Grand V. L’Abitibi est reconnue depuis près de 100 ans comme territoire privilégié en Lithium. La mine de La Corne, entre Val-d’Or et Amos, a été construite il y a plus de 80 ans, mais laissée inactive, faute de débouchés. L’électromobilité permet donc à la célèbre faille de Cadillac de redevenir un important vecteur de l’économie abitibienne.

Vision Lithium Inc annonce de nouveaux résultats d’exploration de lithium à haute teneur de sa propriété Cadillac Lithium récemment acquise, y compris des analyses d’échantillonnage en rainure de surface et un rapport d’étape sur le forage initial des pegmatites. La Propriété comprend un total de 332 claims couvrant 19 070 hectares (190 km2) situés à seulement 10 km au sud de la ville minière historique de Cadillac et approximativement à michemin entre les grands centres miniers de Rouyn-Noranda et de Val-d’Or, donc légèrement au sud de Malartic, ville déjà très active via sa mine à ciel ouvert, Canadian Malartic, de la corporation minière Osisko.

Source : electricite-plus.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *