Le Maroc prend part à Doha au 10ème Salon arabe des équipements électriques

Le Maroc prend part au 10ème Salon des équipements électriques du monde arabe qui s’est ouvert, dimanche dans la capitale qatarie Doha, avec la participation de 27 exposants représentant plusieurs pays arabes. Le pavillon marocain, qui occupe un emplacement rayonnant au sein du salon, constitue une vitrine des réalisations du Royaume dans le domaine de l’énergie, des énergies renouvelables et du secteur de l’électricité en donnant un aperçu des projets structurants développés par le Maroc et des étapes clés qui ont fait du Royaume un pays leader au niveau régional et international dans le domaine des énergies alternatives et renouvelables, rapporte la MAP. Aménagé par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Nareva et Enel Green Power Morocco, le pavillon marocain présente toutes les données sur les projets mis en œuvre par le Maroc dans le domaine de l’énergie solaire photovoltaïque, les centrales éoliennes réparties dans les différentes régions du Royaume ainsi que sur le programme national visant à favoriser le développement du pompage solaire dans l’agriculture et d’autres secteurs. Une délégation ministérielle de très haut niveau, conduite par le ministre d’Etat à l’Energie du Qatar, Saad Sherida Al-Kaabi, et le ministre de l’Energie de l’Arabie Saoudite, le Prince Abdel Aziz Ben Salmane Al Saoud, et composée de ministres arabes de l’Energie, a visité le pavillon Marocain et s’est enquis des réalisations et activités majeures de l’ONEE. Le pavillon marocain a attiré l’attention des responsables de compagnies internationales qui ont manifesté une volonté de nouer des partenariats de coopération dans le secteur électrique. Ce salon arabe a ouvert ses portes dans la ville de Doha en marge de la 7ème édition du Congrès de l’Union arabe de l’électricité (UAE), qui rassemble les plus grandes compagnies arabes et internationales opérant dans le domaine de l’électricité. Il rassemble des opérateurs et des professionnels en équipements électriques venus du monde arabe et d’ailleurs.

Source : Libération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *