1ère édition du Forum de l’Eclairage Led: un premier jalon posé pour plus de lumière dans un secteur à fort potentiel

Pour la 1ère fois au Maroc, les professionnels de l’éclairage LED ont eu l’occasion de se réunir dans cette initiative lancée par la revue Electra Maroc, la 1èreé dition du forum de l’éclairage
LED tenue le 20Avril dernier à Casablanca.Pendant une journée de réflexion,tout l’éco système de la lumière marocaine a passé au crible les différentes avancées réalisées et les défis qu’il reste encore à relever pour plus d’efficacité,d’économies, bref de performances dans la résilience face au changement climatique et à la nécessité d’économiser la ressource. Ce dossier revient sur cette journée de partage et d’échanges hautement fertiles sur des thématiques cruciales pour un secteur de l’éclairage digne et proportionnel aux engagements pris par notre
Royaume en termes d’efficacité énergétique et de préservation des ressources et de l’environnement.

Dans le dossier précédent, nous avons parlé du boom que connait l’éclairage Led non seulement dans le Royaume mais également dans le monde. Aujourd’hui, efficacité, efficience sont les maitres mots pour répondre à un enjeu de taille du moment, la réduction des coûts d’exploitation. Il s’agit dorénavant de produire mieux ou de consommer plus intelligemment. En ce sens la Led est une technologie extraordinaire permettant de réaliser des gains substantiels sur des investissements de base qui sont, pour la plupart du temps, rentabilisés dans des délais record. De cet état de fait, nous comprenons pourquoi elle est devenue ou se profile comme la technologie de l’éclairage du futur car elle est l’alternative alliant à merveille durabilité et performances saupoudrée d’un grand potentiel en termes de design.

Un constat: la Led a encore du chemin à faire au Maroc

Toutefois, bien que déjà très utilisée, la Led est encore méconnue des utilisateurs finaux. En effet, selon les professionnels de l’éclairage au Maroc, ces deniers ne savent pas encore faire la différence entre une bonne ou une mauvaise Led. Le constat est valable aussi bien pour le particulier qui ne sait plus où donner de la tête tellement les marques sont multiples et variées, que pour le professionnel qui doit assimiler que l’intensité de la lumière s’exprime non plus en WATT, mais en lumens. Cette dernière, unité de mesure du flux lumineux est désormais la référence lorsqu’il s’agit de LUX. Alors, sensibilisation, formation sont prioritaires et cruciales pour cadrer un secteur en construction et en pleine croissance sans oublier qu’il n’y a pour le moment aucune norme au Maroc pour garantir la qualité des produits qui inondent le marché marocain: un point important sur lequel nous reviendrons plus en détails. Prenant en considération la diversité des opérateurs qui de plus, proposent des catalogues de produits aussi divers que différents : mettre en place un cadre réglementaire est donc une urgence qu’il faudra résorber pour un développement sain du secteur. Ce point a été, à l’unanimité, admis et martelé tout au long du FEL par les différents acteurs de l’éclairage marocain. De ce fait des chantiers d’envergure devront être entamés pour sortir de cette situation qui, selon l’ensemble des intervenants du FEL 2017, est très complexe. A ce jour, même si les produits sont de qualité irréprochable, leurs performances ne sont pas tout à fait garanties du fait qu’ils peuvent êtres mal installés. La cause, il n’y a pas encore de formation diplômante que ça soit en conception de mise en lumière ou en éclairage dans le Royaume.

De l’union, jaillira la lumière

L’union fait la force diton, un proverbe que les éclairagistes, concepteurs, distributeurs marocains, conscients du gap à combler, accompagnés de fabricants européens bien représentés en Afrique à partir du Maroc, souhaitent mettre à exécution pour participer au processus de normalisation de la Led au Maroc et s’impliquer d’avantage dans la formation. Il ne sera pas de trop de voir émerger pour bientôt un cluster lumière Maroc: une plateforme de mutualisation des synergies, des procédés et de partage d’expériences pour le plus grand bonheur des consommateurs marocains. L’idée a été proposée vers la fin de cette 1ère étape de Casablanca et aura séduit les quelques 300 professionnels qui ont assisté et participé aux travaux de cette 1ère édition. Il est question aujourd’hui, de rassembler tous les acteurs d’amont en aval de la filière, de la conception à la fabrication passant par la prescription jusqu’à la distribution, sans oublier l’installation et la formation, autour de la même volonté afin d’agir de concert pour un secteur de l’éclairage marocain aux standards internationaux.

Retour sur cette journée gravée en lettre d’or dans les mémoires

Le 20 Avril dernier, la ville de Casablanca a vibré aux rythmes de l’efficacité énergétique «made by Electra». «Le recours à la Led, gage de maturité de tout un secteur de l’éclairage marocain.», telle était la thématique autour de laquelle s’est tenu cet évènement important qui a connu la participation de plusieurs partenaires et clients de la revue spécialisée: bureaux d’études, architectes, concepteurs de mise en lumière, installateurs, utilisateurs finaux, distributeurs, entre autres.

Rendez-vous désormais incontournable, cette rencontre organisée par le magazine en partenariat avec l’Ecole Nationale d’Architecture (ENA) ainsi que le Ministère de l’aménagement urbain, de l’habitat et de la politique de la ville avait pour objectif de dresser un état des lieux du paysage de l’éclairage marocain et de présenter les solutions sur mesure destinées aux contextes national, continental. Ceci étant, cette 1ère édition s’est mise, d’entrée de jeu, au diapason d’un des plus importants enjeux de l’heure: le climat. Le rendez-vous du 20 Avril 2017 à Casablanca se profile d’ores et déjà comme une plateforme privilégiée pour exposer, échanger, discuter et partager les expériences et les expertises, celles notamment qui permettent une optimisation énergétique, une sobriété carbone et, par conséquent, préservent l’environnement. Les divers profils qui s’y sont retrouvés le qualifient aujourd’hui, d’incontournable et ils n’ont pas tort: ces chiffres suivants en témoignent largement.

Des chiffres qui en disent long sur…

L’événement a vu la participation de quelques 300 professionnels qui ont pu rencontrer les 10 sponsors (exposants à l’espace BtoB aménagé pour l’occasion) de cette édition à savoir: Philips, Ledvance Osram, Fenie Brossete, Thaleos, Eglo, Luxio lighting, Luxalight, Luxiona, MCT Solaire, Novaday Maroc et Cimelect. Pendant une journée, exposants, professionnels et particuliers ont pu également bénéficier d’un programme scientifique riche animé par pas moins de 15 experts (marocains et étrangers) opérant directement ou indirectement dans le secteur de l’éclairage, de l’électricité, du design et de la normalisation.

Le contenu riche de la journée n’a pas manqué de gagner la satisfaction des participants qui ont eu l’opportunité également de se familiariser avec les nouvelles lois sur l’efficacité énergétique, les normes en vigueur, les nouveautés et tendances de l’éclairage à Led ainsi que les nouveaux secteur d’application de cette technologie alliant désormais qualité, prix et design.

Résultat: plusieurs recommandations ont découlé de cette rencontre de haut niveau dont le plus urgent est la mise en place d’un cadre réglementaire beaucoup plus contraignant notamment au niveau de la normalisation afin de garantir une qualité supérieure aux consommateurs marocains et continuer à fédérer les actions épars des uns et des autres animées par la même volonté: consommer et produire consciencieusement, intelligemment, d’une manière illuminée!

Le bilan est tout juste, à en croire l’ensemble des participants et partenaires de cette première édition, plus que positif.

Attachment

Leave a Comment

loading